Mon serment au peuple Congolais
« Le respect s’obtient par la dignité et par l’exemplarité. L’État, comme le peuple, est tenu à cette double exigence. »
Le Congo est une belle nation, riche de ses ressources, de son sol, de ses habitants et nous ne devons plus vivre en dessous de nos richesses.
Chers compatriotes, vous êtes au carrefour de votre destinée.
Si vous ne pouvez pas changer votre passé, vous avez la possibilité de changer votre avenir. Vous avez la capacité de faire entendre votre voix.
Je sais que beaucoup se sont résignés et pensent que les choses ne changeront jamais, qu’il n’y a plus d’espoir et que le Congo sera toujours pauvre et sans avenir.
Mais, la sagesse nous enseigne qu’aussi longue soit la nuit, le jour finit par se lever et je vous annonce que le jour nouveau est là. Je me tiens devant vous aujourd’hui pour vous dire que j’ai un projet pour vous, pour
nous, pour notre Nation.
Chère citoyenne, cher citoyen, mes chers compatriotes,
Je tiens avant toute chose, à vous remercier pour le soutien précieux que vous me portez et qui ne cesse de croître depuis l’annonce de ma candidature à l’élection présidentielle.
Le 21 mars 2021 s’annonce comme un rendez-vous historique pour l’avenir de notre nation.
C’est un moment que beaucoup d’entre vous attendent.
En effet, le Congo fait face à une crise profonde et a besoin d’un souffle nouveau.
En parcourant le pays, j’ai vu la souffrance,la peur, le manque que vivent mes compatriotes au quotidien. J’ai vu les larmes et la peine sur vos visages. J’ai ressenti votre douleur et entendu vos cris de désespoir.
C’est ce qui m’a poussé, avec l’aide de Dieu, à me lever pour restaurer ce pays.
Le serment que je fais est celui de construire ensemble une nouvelle société congolaise, fondée sur la justice et l’équité afin de rebâtir une grande nation.
Nous construirons notre nouvelle société autour des valeurs telles que le respect, la
dignité, l’exemplarité, l’honnêteté, l’intégrité et la vérité.
Chaque citoyen pourra vivre dignement dans
un État où :

  • Nous garantirons la paix intérieure et régionale.
  • L’administration publique sera au service du peuple. Il n’y aura plus
    besoin de payer pour obtenir ses droits.
  • Chaque congolais aura sa place peu importe son âge ou son milieu social.
  • Le système de santé sera amélioré et accessible à tous
  • Le système éducatif sera transformé pour en faire un pôle d’excellence.
  • L’économie sera développée autour d’activités génératrices d’emplois.
  • Nous veillerons avec la plus grande attention au respect de nos nouvelles valeurs
Je veux redonner au Congo l’énergie nécessaire pour rebâtir un beau pays, digne, respectable, et respecté.
L’élection présidentielle à venir se présente donc comme un tournant capital dans
l’avenir de notre pays.
Parler d’avenir, c’est parler de notre jeunesse et de nos enfants, de toute une génération qui portera fièrement les nouvelles valeurs et le prestige de la nation.
Cet avenir d’environ 4 000 000 de jeunes congolais se jouera le 21 mars prochain.
Cela représente environ 75% de notre population qui aspire à voir la manifestion
d’un Congo rayonnant sur le plan local et international.
Le 21 mars, soyons prêts car : ensemble, tout est possible !
 » Face à la situation actuelle que nous vivons, je propose
un programme 5 sur 5 (5/5) qui repose sur 5 colonnes
qui remettront la responsabilité au cœur de l’action
de l’État et sur 5 autres colonnes qui libèreront le potentiel
des congolais et leur redonneront leur dignité. »
Albert Oniangué – Candidat à l’élection présidentielle